Homélie de S.E.R. le Cardinal Burke

MESSE D'INTRONISATION DES RELIQUES DE SAINTE ROSE-PHILIPPINE DUCHESNE
ÉGLISE COLLÉGIALE SAINT-ANDRÉ
GRENOBLE, FRANCE

13 NOVEMBRE 2011

 SERMON :

 Loué soit Jésus-Christ, maintenant et toujours !

Venant en pèlerinage à Grenoble, sur les lieux sacrés à la mémoire de sainte Rose Philippine Duchesne, nos yeux s’ouvrent au mystère de l'amour du Christ qui est à l’œuvre dans nos âmes tous les jours. Le Christ appela sainte Rose Philippine à se donner à lui totalement, dans chaque fibre de son être, afin qu'elle pût apporter sa lumière et son amour à ses frères et sœurs, surtout aux enfants qu’elle enseigna et aux pauvres qu'elle aida. De son glorieux Cœur transpercé, le Christ répandit les sept dons du Saint Esprit dans le cœur de sainte Rose Philippine, de sorte qu’elle pût être, en tant que son épouse par la profession religieuse, le signe et l'instrument de son amour pur et désintéressé.

En réfléchissant sur sa vie dans le Christ, nous en venons à comprendre les paroles de saint Paul dans sa Deuxième Épître aux Corinthiens. S'adressant aux membres de l'Église à Corinthe, qui était venus à la vie dans le Christ par le ministère sacré de saint Paul, ce dernier déclare : « J’éprouve à votre égard une divine jalousie. Je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter au Christ comme une vierge pure ». La grâce du Saint Esprit qui est entrée dans la vie de sainte Rose Philippine et qui vient dans notre vie à travers le ministère apostolique, marie l'Église avec le Christ, son seul et unique Epoux. La jalousie de saint Paul pour les membres de l'Eglise est la jalousie du Christ qui ne veut qu’aucun de ceux qui sont devenus un avec Lui par la foi et le baptême s'éloigne de Lui et, par conséquent, perde le don du salut éternel en Lui.

La Parabole des dix vierges nous aide à comprendre le mystère de la vie du Christ à l'œuvre dans la vie de sainte Rose Philippine et dans chacune de nos vies, en produisant une riche moisson de sainteté. En même temps, elle indique clairement que la vie du Christ en nous dépend de notre libre réponse, notre réponse d'amour à son amour incommensurable et incessant pour nous dans l'Eglise. Les vierges sages estiment surtout la valeur de leur consécration à l'époux et, par conséquent, prennent garde que leurs lampes brûlent toujours vivement pour recevoir l'époux à sa venue. Alors, nous aussi, qui appartenons entièrement au Christ, par les œuvres de son amour, tenons-nous prêts à rencontrer le Christ à sa venue, non seulement dans les circonstances de la vie chrétienne quotidienne, mais aussi au dernier jour, quand Il reviendra dans la gloire pour restituer toute la création au Père. Comme les vierges sages, nous savons que rien n'est plus important que d'être vigilants, à tout moment, en attendant le Christ et en l’accueillant dans notre vie.

Les vierges folles deviennent insouciantes du don de leur lien avec l'époux. Sa venue, par conséquent, les prend par surprise, et elles ne sont pas prêtes pour l'accueillir. Alors, nous aussi, nous sommes tentés de perdre le sens de l'émerveillement devant le grand mystère de l'amour de Dieu qui nous délivre des pièges de Satan et nous remplit de l'amour divin. Dans les petites choses comme dans les grandes, nous sommes tentés de ne plus être attentif à la communion quotidienne avec le Christ par la prière, la dévotion, la participation à l'Eucharistie, l'examen de conscience quotidien, l'acte de contrition et la rencontre régulière avec le Christ dans le sacrement de Pénitence. Au lieu de donner nos cœurs totalement au Christ, ce que nous sommes appelés à faire, nous commençons à vivre de plus en plus pour nous et pour certains biens terrestres et certains plaisirs qui, à tout moment, peuvent nous distraire de la véritable source de notre liberté et de notre joie, le Christ, notre unique Epoux.

Sainte Rose Philippine est un puissant exemple de l'amour virginal héroïque du Christ, auquel nous sommes tous appelés. Au premier avis de l'appel du Christ à la vie religieuse, elle  répondit de tout son cœur. Peu importe combien grande fut la résistance qu'elle rencontra sur le chemin à la suite du Christ dans la vie religieuse, que ce soit venu de la part de sa famille ou de la société dans laquelle elle vivait, le Christ était toujours le premier dans sa vie. De la manière la plus merveilleuse, sa joie de passer des heures en prière devant le Très Saint Sacrement dans le tabernacle était un signe de sa sagesse et de sa fidélité, en tant qu’épouse de son Seigneur eucharistique.

Comme une vierge sage, grâce à sa dévotion eucharistique et grâce à son extension qu’est la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, elle garda une abondance d’huile pour la lampe de sa vie chrétienne quotidienne, pour être toujours prête à rencontrer Notre Seigneur à sa venue. Dans une prière qu’elle écrivit au début de sa vie religieuse, elle demanda à Notre Seigneur : « Laissez-moi préparer tout ce qui est nécessaire pour un sacrifice d'amour dont le parfum s’élèvera même jusqu’au Cœur de Jésus ». Observant qu’elle accordait toujours la première place au Christ, dans la prière, les Indiens lui donnèrent le nom de « Femme-qui-prie-toujours ».

Aujourd'hui, c'est pour moi une grande joie d'installer une relique de sainte Rose Philippine Duchesne dans cette église, où elle a si souvent été nourrie du pain céleste de l'Eucharistie – le Corps, le Sang, l’Âme et la Divinité du Christ – , et dans laquelle elle tint compagnie à notre Seigneur qui réside dans le tabernacle. La relique vient de son lieu de repos ultime, dans l'archidiocèse de Saint-Louis, le lieu où son amour du Christ, d'abord nourri et développé à Grenoble, atteignit sa consommation héroïque. Assurément, la vénération de sa relique sera l'occasion de nombreuses grâces pour les pèlerins et pour tous les fidèles qui viennent prier ici, faisant appel à l'intercession de sainte Rose Philippine Duchesne, « Femme-qui-prie-toujours », femme de la Sainte Eucharistie, femme du Sacré Cœur de Jésus. Puisse notre prière devant la relique de sainte Rose Philippine Duchesne nous obtenir la grâce de l’imiter, en plaçant le Christ toujours au premier rang dans nos vies, notamment à travers notre dévotion à son Cœur eucharistique.

En installant la relique de sainte Rose Philippine Duchesne dans ce reposoir très digne, demandons-lui de prier pour l'apostolat de l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre dans le diocèse de Grenoble, qui a son siège dans cette église collégiale. Que ses prières aident Monsieur le Chanoine Jean-Paul Trézières et tous les membres de l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre qui travaillent ici, à cultiver la célébration de la sainte Liturgie, selon la forme extraordinaire du rite romain, pour la triple fin de la gloire de Dieu, de la sanctification des prêtres et du salut des âmes. Que ses prières aident l'évêque et tous les fidèles du diocèse de Grenoble, si cher à saint Rose Philippine, à devenir de plus en plus fervents dans la prière, en particulier dans la prière eucharistique, pour la conversion des âmes et pour la transformation de la société.

Que Sainte Rose Philippine nous apprenne à persévérer dans la confiance, comme elle le fit, face à de nombreuses oppositions et épreuves. Avec sainte Rose Philippine Duchesne, nous sommes certains que seulement si nous donnons nos cœurs au Christ, notre seul et unique Epoux, alors les maux que nous rencontrons dans notre vie personnelle et dans la société seront vaincus par la vérité incommensurable et éternelle, la bonté et la beauté du Christ, qui nous sont rendues visibles dans la sainte Liturgie, surtout dans l'offrande du Saint Sacrifice de la Messe. Que Sainte Rose Philippine Duchesne nous apprenne à l'imiter dans la fidélité à la prière et à la dévotion, et à la vie sacramentelle, surtout à l'Eucharistie et à la Pénitence, afin que le Christ puisse nous transformer, et notre monde, en accord avec Sa volonté incessante que tous les hommes soient un avec Lui, que tous les hommes soient sauvés pour la vie éternelle.

Maintenant, par son sacrifice eucharistique, élevons nos cœurs, unis au Cœur Immaculé de Marie et au glorieux Cœur transpercé de Jésus. En reposant notre cœur dans son Cœur Sacré, nous trouverons la guérison de nos péchés et la force de l'amour divin, pour pouvoir faire la volonté de Dieu en toutes choses. Avec Marie-Immaculée et sainte Rose Philippine, soyons sûrs que, de son Sacré-Cœur, des flots de la grâce du Saint Esprit coulent sans cesse et sans mesure, qui surmontent le péché dans nos vies et dans le monde, et nous préparent, avec le monde, à la venue de Notre Seigneur, à tout moment et à sa venue ultime, avec nos lampes qui brûlent.

 

Cœur de Jésus, Roi et centre de tous les cœurs, ayez pitié de nous.
O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Saint-André, priez pour nous.
Sainte Rose Philippine Duchesne, priez pour nous.

 

 

Raymond Leo Cardinal BURKE
Préfet du Suprême Tribunal de la Signature Apostolique

 

2 Cor 10:17-18; 11:1-2

Mt 25:1-13

Prochaines activités :

12 décembre 2017

Cure de Saint André

La théologie de la messe, en particulier l'Offertoire

16 décembre 2017

Cure de Saint André
© 2017 Collégiale Saint André. Tous droits réservés. Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.

Connexion :

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd