Souvenez-vous, Vierge Marie,
O Mère pleine de bonté,
Qu’on n’a jamais entendu dire
Qu’en vain sur vous l’on ait compté.
Jamais aucune confiance
N’a demandé votre faveur
Sans recevoir votre assistance,
Sans éprouver votre douceur.
Le cœur contrit, ô Vierge Mère,
J’ose invoquer votre saint Nom !
Malgré mes fautes, ma misère,
J’aurai par vous grâce et pardon.

 

(Déodat de Séverac, d. 1921,
d’après saint Bernard, d. 1153)

Sainte Marie, Mère de Dieu,

 Gardez-moi un cœur d’enfant,

pur et transparent comme une source.

Obtenez-moi un cœur simple,

qui ne savoure pas les tristesses,

un cœur fidèle et généreux

qui n’oublie aucun bien et ne tienne rancune d’aucun mal.

Faites-moi un cœur doux et humble,

aimant sans demander de retour,

un cœur grand et indomptable,

qu’aucune ingratitude ne ferme,

qu’aucune indifférence ne lasse,

un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,

blessé de son amour,

et dont la plaie ne guérisse qu’au Ciel.

Vierge Sainte,

 Au milieu de vos jours glorieux,

n’oubliez pas les tristesses de la terre.

Jetez un regard de bonté sur ceux qui sont dans la souffrance,

qui luttent contre les difficultés

et qui ne cessent de tremper leurs lèvres aux amertumes de la vie.

Ayez pitié de ceux qui s’aimaient et qui ont été séparés,

Ayez pitié de l’isolement du cœur,

Ayez pitié de la faiblesse de notre foi,

Ayez pitié des objets de notre tendresse,

Ayez pitié de ceux qui pleurent

de ceux qui prient

de ceux qui tremblent.

Donnez à tous l’espérance et la paix.

Amen

Ô Mère de Miséricorde,

Soyez le secours, le soutien de tous les pauvres affligés, la consolation de ceux qui pleurent, le remède des malades, je Vous en supplie, ô Marie.

Vous qui êtes la fille bien aimée de Dieu le Père, la Mère immaculée de Dieu le Fils, l’épouse de l’Esprit Saint, Vous que l’archange a saluée pleine de grâces, soyez notre avocate, demandez miséricorde pour les pécheurs.

Ô Marie, soyez l’étoile qui me guide, ma lumière dans les ténèbres, mon courage dans l’épreuve, mon refuge dans la douleur. Ô Marie pleine de Clémence, ô ma Mère, ne m’abandonnez jamais. Obtenez-moi de partager bientôt votre bonheur dans la félicité des Anges et des Saints.

Ô Vierge ! plus pure que le Ciel, protégez-moi, protégez ma famille chérie, protégez tous vos enfants, comblez-nous de vos faveurs, ornez-nous de vos vertus. Vous êtes notre avocate, demandez miséricorde pour vos pauvres pécheurs.

 

Marthe Robin

 

 

Une neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite. Prière en laquelle nous demandons l'intercession d'un Saint, de la Bienheureuse Vierge Marie, ou adressée directement à Dieu, qui répond aux appels du Christ Jésus : "Demandez, et l'on vous donnera... frappez, et l'on vous ouvrira..." (Mat. 7,7 - Luc 11,9) ; "Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez" (Mat. 21,22) ; "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai" (Jean 14,13) ; "Ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom" (Jean 16,23). Les témoignages abondent en toute l'histoire de l'Eglise, qui montrent que Dieu se laisse toucher par cette forme de prière.

 

Notre Dame de Guadalupe

« Patronne des enfants à naître »

 

Notre Dame de Guadalupe, patronne des enfants à naître, je vous supplie de bénir Virginie, cette future maman malade du cancer, que vous me confiez et que je prends en charge spirituellement pour épargner la vie de son enfant afin qu’elle l’accueille dans la joie et trouve la paix dans son cœur.

 

Donnez lui, O ma mère, le même amour que celui que vous aviez lorsque vous portiez Jésus dans votre sein.

 

Dire (chaque jour) :

Un Notre Père

Un Je vous salue Marie

Un Gloire au Père…

Dix « Jésus, Marie, Joseph, je vous aime, bénissez cette maman et sauvez son enfant à naître ».

Français

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.


V. Voici la Servante du Seigneur
R. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Je vous salue Marie…


V. Et le Verbe s’est fait chair
R. Et il a habité parmi nous.
Je vous salue Marie…


V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R. Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.
Prions. Que votre grâce, Seigneur, se répande en nos âmes. Par le message de l’ange, vous nous avez fait connaître l’Incarnation de votre Fils bien-aimé. Conduisez-nous, par sa Passion et par sa Croix, jusqu’à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

Prochaines activités :

© 2017 Collégiale Saint André. Tous droits réservés. Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.

Connexion :

DMC Firewall is a Joomla Security extension!