19 janvier 2019

  • samedi 19 janvier 2019 : Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 3,4-7.
    Fils bien-aimé, voici manifestée la bonté de Dieu notre Sauveur, et son amour des hommes,  il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous faisions, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et en nous renouvelant par le Saint-Esprit, qu'il a répandu sur nous largement par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions héritiers de la vie éternelle selon notre espérance.
  • samedi 19 janvier 2019 : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,15-20.
    En ce temps-là, les bergers se disaient entre eux : Passons donc jusqu'à Bethléem ; voyons cette chose qui est arrivée et que le Seigneur nous a fait connaître. Ils s'y rendirent en toute hâte, et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche. Après avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui les entendirent furent dans l'admiration de ce que leur avaient dit les bergers. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son cœur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu'il avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été dit.

      L'Immaculée annonce l'aube du jour éternel et nous soutient et nous guide tout au long du chemin qui nous en sépare encore. Pour cette raison l'hymne liturgique « Salut, étoile du matin » est une douce invocation : « Faites en sorte que, croyant en Jésus avec vous, avec vous nous puissions en jouir ». C'est à cette fin, couronnement d'une vie de grâce, que doivent tendre les battements de notre cœur et les plus généreux efforts de notre fidélité de chrétiens. Prenons courage, enfants, nous ne serons pas toujours dans le trouble. Marie, « vous êtes notre force »!       Ô Marie, image radieuse de grâce et de pureté, qui en paraissant avez dissipé les ténèbres de la nuit et nous avez élevés aux splendeurs du ciel, soyez propice à vos enfants. Préparez nos pensées à la venue du soleil de justice que vous avez donné au monde. Porte du ciel, faites que nos cœurs aspirent au Paradis. Miroir de justice, conservez en nous l'amour de la grâce divine, afin que dans l'humilité et la joie, nous accomplissions notre vocation chrétienne; que nous puissions jouir toujours de l'amitié du Seigneur et recevoir vos consolations maternelles.

    peripsum.org
© 2019 Collégiale Saint André. Tous droits réservés. Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.

Connexion :

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd